Recup et maraudes


Édito « Être curieux, c’est être attentif à la possibilité de prendre soin du monde. Je pense donc que c’est le bon moment pour la réparation, si l’on s’accorde sur le sens concret, banal et bricoleur du mot, si l’on décide de faire ce qu’on peut avec ce qu’on a, en laissant derrière nous cette rêverie d’un monde d’après »                                                  Patrick Boucheron (1)   Arrivés au terme de notre parcours de trois numéros, nous voilà dans l’expectative. « De récup’ en maraudes » fut notre fil d’écriture une année durant. Passant de gabegies en débordements de toutes sortes, nous replongions avec tristesse dans un premier temps (n°105) dans les errements d’une jouissance qui se croyait sans bords, d’une modernité sans conscience de ses limites. Puis nous nous confrontions (n°106) à la perte, celle de ces savoirs qui autrefois liaient au sol, à la terre, aux paysages les personnes les plus démunies socialement. […]

N°107 « Ça peut toujours servir ! » (Récup’ et maraudes ...