Notre projet en 2021


 

# Saison 2021 # 
 »Focales »

Une réflexion sur l’écriture et la création dans le miroir du monde.
Un l’espoir ? Le transformer, de l’amender, à notre modeste échelle certes :
par la création ; par les liens que nous y tissons au-delà d’actuelles turpitudes qui affectent le vivant.
Une question d’échelles, de temps et d’espace. Une réflexion sur nos choix, nos postures d’écrivants.

 

N°108 : À l’échelle

 Profondeur de champ – microscope/télescope – à la loupe – scrutation – tentative d’épuisement d’un lieu – nommer le manque – regard vers le passé – panoramique – plan large – zoom – cinémascope – double foyer – à portée de main – longue portée – en surplomb – changer de focale – envergure – construire un point de vue entre relatif et universel –

Date limite de remise des textes : 15 avril 2021

 

N°109 : Champ/hors champ

Angle mort – donner un nom à ce qui n’en a pas – exclure /inclure – tout texte est politique par ce qu’il choisit de montrer et de ne pas montrer – faire exister – France d’en haut / France d’en bas – gilets jaunes et journalistes –

Date limite de remise des textes : 1er septembre 2021

 

N°110 : Qui tient l’appareil ?

Peut-on parler au nom de ? – décloisonner les identités – lutter contre les assignations – se mettre à la place – laisser la place – empathie – s’autoriser – prendre la parole – écriture et pouvoir – le petit bout de la lorgnette

Date limite de remise des textes : 1er janvier 2022

 

—–

 

# Fin de la saison 2020 # 
 »Récup’ et maraudes »

L’année se termine avec la parution du• N° 107 – Ça peut toujours servir

Obéissons à nos épluchures » nous conseille Gaston Chaissac. On ne laisse pas tomber, car rien ne se perd mais tout se transforme. On réinvestit, on s’expose aux regard des autres et on le sait ! Fait-on encore du neuf avec vieux ? C’est l’économie réinventée. 

Quelques pistes et possibles impulsions : Recyclages ou comment accommoder les restes ? – À feu doux – Mijotages en écriture.  Réécritures et compost – Obsolescences récusées – Compressions – Vélocyclages – S’étranger le regard – Redécouvrir les vieux pulls –  

Soumission des textes : 30 janvier 2021

 


(En 2020 nous voulions explorer la question des ralentissements et recyclages souhaitables voire urgents en écriture et ailleurs.
Face à la surconsommation des mots et des choses, c’est l’éloge du « seconde main », des recyclages, des hasards… leur reconsidération.
Nous interrogeions la notion de limite. Entre trop et trop peu, nous cherchons l’humaine mesure. Qu’opposer au risque de la saturation, aux logorrhées, à l’exacerbation des sentiments ? Non point la raison raisonnante, ou restée confinée dans les pensées anciennes. Il nous faut cultiver l’inattendu, l’invention, l’humour des chansonniers, tous les pas de côté imaginables. Moquons les langues de bois, chassons les rhétoriques convenues…

N° 106 – Glanages (à paraître en janvier 2021)
N° 107 – Ça peut toujours servir : “Obéissons à nos épluchures » nous conseille Gaston Chaissac. On ne laisse pas tomber, car rien ne se perd mais tout se transforme. )